Bill pour donner aux étudiants entrants une autre chance à l’ACT, sat tests voile à travers capitol

Un plan qui pourrait aider certains étudiants entrant dans les collèges de première année gagner un prix supérieur TOPS est un pas loin du bureau du gouverneur John Bel Edwards, ayant jusqu’à présent autorisé chaque étape du processus législatif sans un seul « non » vote.

Le projet de loi permettrait d’entrer dans les étudiants de première année du collège de passer des tests normalisés, qui déterminent les montants des bourses TOPS, jusqu’au 30 septembre 2020.

Normalement, la date limite pour prendre le SAT ou l’ACT aurait passé au printemps, mais les tests normalisés ont été en grande partie annulés en 2020 en raison de la pandémie de coronavirus. Cela a empêché certains élèves de reprendre les tests et d’améliorer leurs notes à partir de l’hiver.

« Nous ne voulons pas pénaliser un élève pour ne pas avoir cette note élevée parce que nous lui avons refusé la possibilité de l’obtenir », a déclaré cleo Fields, D-Baton Rouge, président du Sénat chargé de l’éducation. Fields et le président de l’éducation de la Chambre, le représentant Ray Garofalo, poussent le plan.

Si les notes des élèves s’améliorent à l’automne, le projet de loi leur permettrait d’obtenir le prix TOPS plus élevé comme s’ils avaient fait le test comme d’habitude au printemps.

Pour les étudiants déjà inscrits au collège, le régime renoncerait au minimum que les étudiants de la GPA devaient rencontrer en 2019 afin de maintenir l’admissibilité au TOPS pour la prochaine année scolaire. Si un étudiant a obtenu de mauvais résultats à l’automne et que son prix TOPS est suspendu, mais qu’il n’a pas pu terminer le semestre de printemps en raison de COVID-19, il se verrait accorder un autre semestre pour le faire.

Le Sénat doit accepter des amendements de la Chambre au projet de loi avant qu’il ne se rende au bureau d’Edwards pour une signature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*
*